Anniversaires de Paul,  Blog,  Events,  Maternité

Mon (petit) Paul a 2 ans !

Paul a 2 ans aujourd’hui et c’est déjà un grand bonhomme de bientôt 90 cm pour presque 14 kg. Il a désormais toutes ses dents (sauf les molaires) et marche depuis plusieurs mois. Mieux encore, il court et sait monter / descendre certains escaliers. Il parle de plus en plus même s’il est assez feignant sur la prononciation des mots. Comme ce petit monsieur sait très bien se faire comprendre, il ne prend pas la peine de faire des phrases (pourquoi s’embêter hein ?). Il connaît quatre couleurs et cherche à tout faire seul (notamment s’habiller et se déshabiller). Il imite énormément nos gestes et est toujours très curieux !

Avant d’écrire cet article qui me tenait à cœur, j’ai relu celui de l’an dernier. Je m’aperçois que même si Paul a évolué, les choses n’ont pas tellement changé au fond. Il continue d’affirmer son caractère et de gagner en autonomie et de mon côté, je me sens toujours épuisée ! Depuis trois semaines, il est entré dans la fameuse phase du “terrible two” (ai-je vraiment besoin de traduire ?!). Il nous teste en permanence et fait des crises assez spectaculaires à chaque fois qu’on lui dit “non”. J’essaie de lui parler, de lui expliquer qu’on ne peut pas toujours lui dire “oui” et de lui faire comprendre qu’il doit tempérer ses émotions (même s’il a le droit d’être en colère). Mais pour être honnête, ce n’est pas simple du tout. Il met nos nerfs à rude épreuve avec mon mari et le quotidien devient parfois très sport. J’espère vraiment que cette période ne durera pas trop longtemps …

En parallèle, Paul me rend extrêmement fière, du haut de ses 2 ans ! Il apprend vite et retient tout. C’est incroyable cette faculté qu’ont les enfants à absorber autant d’informations si rapidement. J’adore le voir faire, s’interroger et reproduire des gestes de “grand”. Il déambule dans la maison et fait sa petite vie. Il met sa couche à la poubelle, son pyjama au sale et se sert de ce dont il a besoin. C’est vraiment adorable. Il est attentif au moindre son/bruit, ainsi qu’au monde qui l’entoure. Il est fan des animaux et des insectes et s’amuse à tenter de capturer les mouches ! Pour le coup, je suis heureuse d’avoir un enfant vif d’esprit, qui cherche à en savoir plus sur son environnement. Très sociable, il va facilement vers les gens et les autres enfants. Il est aussi câlin, pour mon plus grand plaisir. Cela me permet de garder encore son côté “bébé” parfois ; notamment quand il se blottit dans mes bras pendant son biberon du matin.

Bien qu’il soit dur à gérer au quotidien, il nous donne surtout beaucoup d’amour. Je sais qu’il n’a pas du tout mauvais fond mais lorsqu’il enchaîne les crises, j’avoue que je me sens démunie et dépassée. Il lui arrive de faire preuve de violence dans ses gestes mais j’ai conscience qu’il le fait car il ne sait pas encore maîtriser ses émotions. Pour autant et même en le sachant, c’est difficile à vivre sur l’instant. Malgré ces moments pas franchement agréables, il continue de me manquer la journée. Souvent, en fin d’après-midi, je me languis de lui. J’ai toujours hâte de le retrouver le soir, lui et sa bouille de canaille ! Il ne manque pas de ressources et aime faire le clown dès mon arrivée. On me dit d’ailleurs souvent qu’il a une vraie tête de coquin …

Entre le mariage, mes différents boulots et les autres choses de la vie, je n’ai absolument pas vu passer cette année. J’espère que la prochaine sera plus calme car c’est la dernière avant son entrée à l’école. Étrangement, je suis désormais plus sereine à l’idée que Paul grandisse. Je pense que j’ai (enfin) accepté le fait qu’il devienne un petit garçon chaque jour et qu’il ne soit plus un bébé (même si pour moi, il restera toujours mon bébé). Paul, mon chéri, je te souhaite un merveilleux anniversaire. J’espère réussir ma mission de maman et t’accompagner du mieux que je le peux, notamment dans ton apprentissage de la vie. J’ai souvent des doutes sur mes capacités à y parvenir mais te voir sourire me rassure et suffit à apaiser mes craintes. Tu me fatigues ma petite tornade, mais je suis très heureuse d’être ta maman et je n’échangerais ma place pour rien au monde. Paul, merci de faire partie de ma vie et de m’apporter autant depuis 2 ans !

Je t’aime, aussi fort qu’il soit permis d’aimer.

– (Maman) Jude

7 Comments

  • Laetitia

    Oh? Et la liste des cadeaux alors? x) En tout cas, encore un très joyeux anniversaire à ton Paul!

    Pour le Terrible Two, je ne sais plus exactement où je l’avais lu, mais cela m’avais parlé alors je te partage ça.
    Le Terrible Two n’existe pas. C’est juste l’affirmation du passage à l’autonomie d’un enfant qui veut faire lui. Et là où son parent mettrait 3 min, il en met 30. Pour passer cette période en douceur, le plus simple est de prévenir plus tôt de la suite du programme et de ce poser la question : est-ce que dans 10 ans je me souviendrai encore de cette bataille ?

    Je sais que c’est facile à dire, mais ça m’aide à relativiser et, finalement, j’ai peu de crise avec ma fille. J’espère que vous traverserez cette année avec bonheur.

    Et encore joyeux anniversaire Paul!

    • Jude

      Merci Laetitia 🙂 Effectivement, le terrible two n’est pas une science exacte mais le terme se prête réellement à notre situation actuelle ! Paul s’affirme depuis tout petit. Chez nous, c’est plutôt une absence de maîtrise des émotions et surtout de la colère. Il va falloir que je creuse davantage pour trouver des méthodes pour l’aider à s’apaiser et à se contrôler. Le chemin est rude mais la parentalité est un apprentissage quotidien 😉 Concernant les cadeaux, je peux faire un article dessus après sa fête d’anniversaire qui aura lieu dimanche si ça intéresse ! A bientôt,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *