Blog,  Mood

Mon confinement, une opportunité

Cela fait un moment que je n’ai pas écrit ce que je ressentais ici mais j’ai eu envie de revenir sur mon confinement. Ce confinement imposé, dont j’ai fini par faire une opportunité. Pour être honnête et comme tout le monde, je n’aurais jamais pensé être confinée un jour ! Je ne m’attendais vraiment pas à cette mise en quarantaine ; je n’y croyais pas. Et pourtant … Nos vies ont complètement changé et cela va encore durer un moment. Malgré cela, il est tout à fait possible de décider de ce que l’on veut en faire. Finalement, ce n’est qu’une question de point de vue. On peut choisir de voir le verre à moitié vide ou à moitié plein. Personnellement, j’ai opté pour le second et cela m’a beaucoup aidée.

Ce que j’ai fait de mon temps

Pour être totalement transparente, je n’ai pas vu passer ces 2 derniers mois. Lorsque le confinement a été annoncé, je l’ai presque pris comme une “bénédiction”. J’étais au plus mal depuis le 1er mars, en raison d’un terrible événement survenu dans ma famille (et dont je ne souhaite pas parler ici). Le télétravail n’étant pas possible pour moi, je me suis retrouvée au chômage partiel. J’étais contente de pouvoir rester chez moi, entourée de mon fils et de mon mari. Le travail devenait difficile pour moi depuis une quinzaine de jours. J’avais dû mal à me concentrer car mon esprit était trop occupé. Je faisais le job mais je n’étais pas dedans. J’étais aussi fatiguée car je dormais très mal.

Pendant presque 15 jours, je n’ai quasiment rien fait par manque d’envie et d’énergie. J’ai regardé des séries, jouer avec mon fils, fait du tri, du rangement et terminé ce roman. Avec ce qu’il se passait toujours dans ma famille, j’avais besoin de m’occuper totalement l’esprit. Lorsque je vais mal, il me faut un échappatoire. J’ai donc repris les activités que j’affectionnais mais que j’avais un peu mises de côté, par manque de temps. Je me suis remise à la couture, à la pâtisserie et à mon blog. J’ai travaillé sur mon référencement (= ce qui permet à mon blog de gagner en visibilité sur les moteurs de recherche) mais aussi sur la création de contenus. J’ai posté de nouvelles recettes et je me suis essayée à la création de tutos en couture. J’ai aussi tenté de m’améliorer sur les photos, notamment culinaires. Cela m’a fait beaucoup de bien !

Avec mon mari, nous en avons aussi profité pour repeindre entièrement la cuisine (les murs et les meubles). Désormais, l’entrée, le salon / salle à manger et la cuisine sont terminés. Nous avions commencé des petits travaux de rénovation en fin d’année 2019. Il nous restait la cuisine mais à 2 en même temps et sans travail, cela ne nous a pas pris beaucoup de temps.

Enfin, nous avons passé du temps en famille, tout simplement. Au début, Paul était compliqué à gérer. Il ne comprenait pas ce qu’il se passait et il extériorisait en faisant des colères. Du jour au lendemain, il était avec nous en permanence et n’allait plus chez nounou. En plus, je sais que je ne lui apportais pas autant d’attention que d’habitude car j’étais moi-même préoccupée. Les enfants sont de vraies éponges et il devait ressentir mon mal-être, mon chagrin et mes craintes. Au fil des semaines, j’ai tenté de rectifier le tir ; pour lui comme pour moi. Les choses se sont arrangées d’elles-mêmes et vous avions trouvé notre rythme.

Depuis quelques jours en revanche, il est de nouveau plus dur à certains moments mais je pense que cela est davantage lié à l’âge. Les 2 ans approchent et ce petit bout cherche à nous tester et à s’affirmer. Certains jours, c’est très difficile et il arrive à nous rendre dingues avec mon mari. Nous ne pouvons ni sortir comme nous le voulons, ni voir qui nous voulons ; ce qui n’arrange rien. Alors parfois, confinés tous les 3 avec un bébé qui crie, hurle et pleure sans savoir ce qu’il veut, ce n’est pas simple. Heureusement, nous dialoguons beaucoup avec mon mari ; cela permet d’apaiser les tensions. J’aurais peut-être dû en profiter pour me mettre au yoga tiens 😉 Parallèlement, Paul nous apporte énormément de joie et d’amour. Parfois, sa petite bouille et son sourire ont le don de nous faire tout oublier en quelques instants.

Ce que je tire de cette période

Personnellement, j’essaie de n’en retenir que le positif. J’ai pris le temps de faire des choses que je repoussais sans cesse. J’ai pu voir mon fils grandir pendant presque 2 mois et cela m’a rappelé mon congé maternité. Je l’ai vu progresser à une vitesse folle ; notamment concernant la parole. Il dit de plus en plus de mots et mime ce que nous faisons de jour en jour. Je pense que cela nous a fait du bien à tous. Le plus difficile aura été le manque de ma famille et de mes amis. Ne pas pouvoir les voir n’a pas été simple par moment. J’aurais aimé les avoir près de moi surtout lorsque ça n’allait pas. Heureusement que les nouvelles technologies permettent de garder le contact mais ce n’est pas pareil que de se retrouver autour d’un chocolat (ou d’un apéro 😉) !

Cela faisait plus d’un an que je n’avais pas eu de vacances et j’ai pu vivre à un rythme différent. Je n’ai pas vraiment pris plus mon temps car je ne sais pas faire ! J’ai fait une to do list des choses à faire avant le déconfinement et je me suis challengée pour m’y tenir. J’adore me fixer des objectifs mais le problème, c’est que je ne suis pas raisonnable. Je veux toujours en faire plus, encore et encore. Depuis une semaine, je tente de lever le pied car je commençais à ressentir une grande fatigue. Je n’arrêtais pas de mes journées et mon mari a tiré la sonnette d’alarme car il me connaît trop bien. Il reste encore des choses sur cette liste mais ce n’est pas grave. J’essaie de faire le maximum, tout en évitant de me mettre la pression.

Et après ?

Ces deux derniers mois, j’ai beaucoup appris sur moi-même et sur la valeur de la santé. Vraiment. Quand on est jeune, on pense souvent, à tort, que la santé est un acquis. On pense qu’on est intouchable et que cela n’arrive qu’aux autres, aux plus âgés. Et bien non. La santé est une chose précieuse et il faut prendre soin de soi, de son entourage. Je ne parle pas uniquement du Covid-19. C’est surtout ce que j’ai vécu qui a été un élément déclencheur à ma prise de conscience.

Bien entendu, je pense à ceux qui ont mal vécu le confinement, à ceux qui ont été contaminés, à ceux qui ont perdu l’un des leurs ou encore aux indépendants qui se sont retrouvés sans rien du jour au lendemain. Je ne veux pas leur faire offense en disant que j’ai bien vécu mon confinement. Cela reste un point de vue personnel. J’ai choisi d’en faire une opportunité plutôt que de le subir mais j’ai bien conscience que d’autres n’ont pas pu faire ce choix. Quoiqu’il en soit, la vie continue et nous ne pouvons que sortir plus forts de cette crise. Je constate avec joie que certains ont retrouvé de belles valeurs comme la solidarité et le partage. D’autres ont aussi compris l’importance d’être entouré de sa famille et de ses amis. Je salue aussi celles et ceux dont l’engagement et le travail ont permis de sauver des vies.

A la veille du “déconfinement”, restez prudents. Rien ne change vraiment car le virus est toujours là. Prenez soin de vous et de vos proches. Je ne vais pas vous refaire le refrain sur les gestes barrières et le port du masque. Mais vraiment, ne prenez pas les choses à la légère. L’équilibre est trop encore trop fragile et il faut penser à l’avenir. La meilleure façon de reprendre le cours de nos vies, c’est de respecter les règles et de se protéger. Ensemble, nous apprendrons à vivre avec ce satané virus et j’espère que nous saurons en tirer les enseignements. “La meilleure façon d’anticiper l’avenir est de bien comprendre le présent” [Peter F. Drucker].

Bien à vous,

– Jude

6 Comments

  • Coralie b.

    Bonsoir, merci ma belle pour cet article tout en positivité !
    J’en ai fait de même!
    Il y a eu beaucoup de réflexion: Penser au priorité, ce que je veux et ce que je ne plus, l’avenir, au rêve etc
    Mais aussi beaucoup de cuisine, de lecture, de bon moment en amoureux etc
    Mais aussi, la découvert de ton superbe compte et de ton blog ❤ merci pour tous tes merveilleux articles 😘
    Gros bisous

    • Jude

      Bonjour Coralie 🙂 Merci pour ton retour et pour ta bienveillance ! Je suis contente que ton confinement se soit également bien passé. Je suis aussi ravie de que mon blog te plaise ; c’est une belle récompense pour le temps que j’y consacre ! Prends soin de toi 😘

  • Prisca Hurnaum

    Hello ma belle !

    Très bel article.
    Pour ma part, j’ai vécu un peu le même confinement que toi, dans le sens où j’ai pris le temps pour moi. J’ai été en télétravail pendant tout le confinement et je continue encore ce mois-ci mais le fait d’être à la maison m’a permis de faire les soins maison, d’en apprendre plus sur le bien etre car c’est ma passion du moment.
    Bon, la cuisine j’adore mais j’ai du ralentir ensuite sinon ma balance aurait péter un câble 😅 du coup je me suis mise au sport, ce qui rejoint le bien-être.
    J’ai fait le point sur ma vie, sur ce que je veux. C’est vrai qu’on vie dans un rush au quotidien avec le boulot, la maison les enfants pour la plupart et on ne prend pas le temps pour soi.
    Ce confinement m’a fait du bien pour moi. Je suis consciente que tout le monde n’a pas le même vie. Et qu’on n’a pas tous vécu la même chose. Mais pour ma part j’en tire également que du positif. Et je continue sur cette voie car j’ai décidé d’être plus déterminée, positive et d’avoir plus confiance en moi.. ( Un challenge pour moi).

    – Prisca –

    • Jude

      Hello ! Merci beaucoup Prisca, d’avoir pris le temps de me lire et d’avoir réagi à ton tour. C’est super d’avoir réussi à prendre soin de toi, tout en “télétravaillant” ! Tu as eu tout à fait raison ; on s’habitue vite aux bonnes choses 😉 Le retour à la vie normale ne va pas forcément être simple mais c’est bien d’avoir pu profiter de cette parenthèse en se mettant un peu dans sa bulle. Quelque part, cela permet de se préserver. Plein de courage pour ce nouveau challenge ! Il n’y a pas de raison que tu n’y arrives pas 😘

  • Mathilde

    Bonsoir !

    Le confinement a eu du positif ici aussi !
    J’étais à bout ces derniers temps… le travail me pesait, les préparatifs du mariage aussi… courir partout, laisser Raphael chez la nounou tout le temps… 🤯
    J’ai d’abord été angoissée de me dire qu’on était en confinement. Avec tous les derniers préparatifs du mariage à gérer, je me demandais vraiment comme ça allait se passer puis finalement, nous avons reporté le mariage … une épine en moins ! Décision douloureuse mais contre notre volonté 😢
    Du coup, j’ai mieux vécu le confinement ! J’ai pu prendre du temps pour moi, profiter pour ranger à fond la maison, s’occuper du jardin, construire une cabane pour Raphael mais surtout le voir grandir & évoluer ! Enfin se recentrer sur mes priorités quoi … 😍
    C’était vraiment ce qu’il me fallait malgré le manque de nos familles !

    • Jude

      Bonsoir ! Je comprends … Cela a dû être tellement stressant et difficile de prendre cette décision de report car un mariage, c’est beaucoup d’investissement. Mais l’essentiel reste de l’avoir vu comme une bouffée d’oxygène ; une opportunité de se recentrer sur soi et sa famille effectivement. C’est fou comme le fait de prendre du recul et de tirer le positif d’une situation peut tout changer sur notre façon de la vivre ! Merci pour ce témoignage 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *